Le salon des écrivains « Écoute, on lit »

cropped-Affiche-salon.jpg

La première édition du salon des écrivains

« Écoute, on lit »

La toute première édition du salon des écrivains « Écoute, on lit », organisé par l’Association L’Île lettrée aura lieu des samedi 9 et dimanche 10 avril prochains.

Ouvrir le livre et la culture au plus grand nombre

Depuis sa création en juin 2005, l’association L’île lettrée lutte contre la mise à l’écart d’une partie de la population du livre et de la culture. Elle organise régulièrement depuis des événements destinés à faciliter la diffusion de la connaissance et sa transmission.

A cette fin, la toute première édition du Salon des écrivains « Écoute, on lit » organisé par l’association L’île lettrée en partenariat avec la médiathèque Françoise Sagan et le centre socio-culturel le Pari’s des Faubourgs, se tiendra à Paris les 9 et 10 avril prochains.

Afin d’ouvrir le livre au plus large public qui soit, le salon des écrivains propose la (re)découverte des textes par des lectures orales faites par les auteurs invités ou par des comédiens.

L’entrée du salon est à la portée de toutes les bourses. Ces festivités culturelles se dérouleront dans les deux espaces des partenaires de L’île lettrée : à la médiathèque Françoise Sagan et au Pari’s des Faubourgs.

Un salon où les auteurs sont aussi des lecteurs

Un écrivain est souvent un grand lecteur. Quelles sont donc ses sources d’inspiration, l’objet de son admiration ? Qui est son maître à penser ? Au cours de ce salon, nous le saurons enfin : les auteurs invités présenteront à leur tour l’auteur qu’ils ont aimé lire et le feront découvrir à leur auditoire.

Chaque lecture sera suivie d’un dialogue avec le public sur des thèmes improvisés en fonction du choix des extraits lus par les auteurs ou les comédiens. Une séance de dédicaces à l’espace librairie clôtura chaque lecture.

Des lectures, des débats et des dédicaces

Mathématiques, histoire, poésie, géographie, philosophie, gender studies, arts plastiques, graphiques, droit, sociologie, littérature, édition, journalisme, toutes les disciplines seront représentées par la vingtaine d’auteurs qui ont répondu à cette invitation a u partage. Parmi eux, vous retrouverez : Michèle Audin, Sophie Bessis, Marie-Jo Bonnet, Laurent Davezies, Marie Desplechin, Anna Dubosc, Claudre Favre, Anne Gorouben, Stéphanie Hochet, Thierry Illouz, Marianne Jaeglé, Bachir Kerroumi, Michel Kokoreff, Cécile Ladjali, Didier Levy, Mana Neyestanni, François Noudelmann, Gisèle Pineau, Catherine Simon, Agnès Vannouvong, Marc Victor, Romain Villet, Cécile Wajsbrot…

Lydie Salvayre, marraine du salon « Écoute, on lit »

Lydie Salvayre auteure de La Compagnie des spectres, paru en 1997 – élu « Meilleur livre de l’année » par la revue littéraire Lire – prix François Billetdoux pour son roman BW, prix Goncourt 2014 pour son livre intitulé Pas pleurer, qui met en scène sa mère et l’écrivain Bernanos sera la marraine de cette toute première édition.

Écrire avec Lydie Salvayre : un atelier d’écriture ouvert à tous

Depuis son premier roman, la Déclaration, publié en 1990, Lydie Salvayre n’a pas cessé de mettre en scène le langage et de faire jubiler les mots. Pour participer à cet atelier, nul besoin de connaître son œuvre ou de chercher à écrire comme elle. Notre projet sera d’expérimenter à notre tour ce carnaval des langues qu’elle affectionne. Venez vous essayer avec nous à l’écriture à voix haute. 12 places par atelier.

Un atelier animé par Monica Dumont, animatrice aux Ateliers Elisabeth Bing

 Des auteurs jeunesse et des ateliers pour les petits

De nombreux auteurs jeunesse sont également invités et des ateliers pour les plus petits sont prévus (le Labo des histoires, les éditions Les Petits Platons, Les Grandes Personnes ou Milan).

La médiathèque mettra en avant son fonds de livres d’artistes et notamment des livres à toucher avec une présentation ludique et participative de ses trésors comme les Prélivres de Bruno Munari (petits livres carrés en papier, carton, bois ou tissu) ou les créations tactiles et ludiques des Doigts qui rêvent (éditeur spécialisé dans les albums tactiles et illustrés).

Marc Roger, lecteur public et « passeur de livre » de l’association La voie des livres  proposera une lecture sur le thème des « écrivains visionnaires », écrits hier, lus aujourd’hui.

Le Pari’s des Faubourgs proposera également diverses rencontres et ateliers, notamment la restitution d’un travail mené avec Marie Desplechin avec un groupe d’adultes apprenant le français, ou encore un atelier « Arpentage » pour expérimenter la lecture de manière collective, à partir de l’ouvrage Paris dans le peuple d’Anne Clerval. Il recevra Mana Neyestani, dessinateur de presse, réfugié politique en France. Membre de l’association Cartooning for Peace, il a publié en 2015 Petit manuel du parfait réfugié politique aux Éditions ça et là. En parallèle à cette rencontre, une exposition de ses dessins sera proposée à la médiathèque.

Le dimanche après-midi sera consacré à la « bibliothèque humaine » : une douzaine d’ouvrages inconnus sont à la disposition des visiteurs. La particularité ? Vous n’avez pas à le lire mais à prêter l’oreille : le livre en question, c’est une personne ! Pendant une dizaine de minutes ce livre humain vous fait partager son histoire, forcément autobiographique… Les mots vous parviennent, tantôt avec humour, tantôt avec émotion, toujours avec profondeur… Découvrez Mana Neyestani et un atelier insolite, l’Arpentage..

Rencontre-Lecture avec Cécile Wajsbrot, Insolite comme toute chose ordinaire

En amont de la création d’Insolite comme toute chose ordinaire qui aura lieu fin mai 2016 sur le territoire de la communauté de communes du Thouarsais dans les Deux-Sèvres (79), le Collectif l’art au quotidien propose de découvrir l’univers de celle-ci à travers la lecture d’un des 5 textes composant la partition du spectacle et la rencontre avec une partie de l‘équipe de création dont l’auteur Cécile Wajsbrot.

La rencontre-Lecture Insolite comme toute chose ordinaire est soutenue par la Mairie du 10ème arrondissement de Paris

Présentation du Collectif l’art au quotidien :

Le Collectif l’art au quotidien propose de déplacer le lieu de fabrication de l’art et de la pensée dans l’espace public, pour les confronter à l’état du monde. Très attaché aux notions de site et de paysage, le Collectif travaille à mettre en lecture des espaces et lieux du quotidien, à les révéler en les éclairant par des regards d’artistes, et expérimente des espaces et des scénographies possibles de la parole et de la pensé

Un week-end riche en rencontres et en culture s’annonce. A ne pas manquer !

Le programme détaillé des lectures, débats, ateliers et dédicaces est ici : Programme salon 2016

Informations pratiques :

Horaires : samedi 9 et dimanche 10 avril de 10h à 18h sans interruption

 Lieu : Le Pari’s des Faubourgs & Médiathèque Françoise Sagan – 8  et 12 rue Léon Schwartzenberg – 75010 Paris. Métro : Gare de l’Est

Contact relations presse :  Sophie Vouteau – 06 66 64 07 52 – Agence SêMa CoM

A qui la faute ?

Tu viens d’incendier la Bibliothèque ?

– Oui.
J’ai mis le feu là.

– Mais c’est un crime inouï !
Crime commis par toi contre toi-même, infâme !
Mais tu viens de tuer le rayon de ton âme !
C’est ton propre flambeau que tu viens de souffler !
Ce que ta rage impie et folle ose brûler,
C’est ton bien, ton trésor, ta dot, ton héritage
Le livre, hostile au maître, est à ton avantage.
Le livre a toujours pris fait et cause pour toi.
Une bibliothèque est un acte de foi
Des générations ténébreuses encore
Qui rendent dans la nuit témoignage à l’aurore.
Quoi! dans ce vénérable amas des vérités,
Dans ces chefs-d’oeuvre pleins de foudre et de clartés,
Dans ce tombeau des temps devenu répertoire,
Dans les siècles, dans l’homme antique, dans l’histoire,
Dans le passé, leçon qu’épelle l’avenir,
Dans ce qui commença pour ne jamais finir,
Dans les poètes! quoi, dans ce gouffre des bibles,
Dans le divin monceau des Eschyles terribles,
Des Homères, des jobs, debout sur l’horizon,
Dans Molière, Voltaire et Kant, dans la raison,
Tu jettes, misérable, une torche enflammée !
De tout l’esprit humain tu fais de la fumée !
As-tu donc oublié que ton libérateur,
C’est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu’il brille et qu’il les illumine,
Il détruit l’échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d’esclave et plus de paria.
Ouvre un livre. Platon, Milton, Beccaria.
Lis ces prophètes, Dante, ou Shakespeare, ou Corneille
L’âme immense qu’ils ont en eux, en toi s’éveille ;
Ébloui, tu te sens le même homme qu’eux tous ;
Tu deviens en lisant grave, pensif et doux ;
Tu sens dans ton esprit tous ces grands hommes croître,
Ils t’enseignent ainsi que l’aube éclaire un cloître
À mesure qu’il plonge en ton coeur plus avant,
Leur chaud rayon t’apaise et te fait plus vivant ;
Ton âme interrogée est prête à leur répondre ;
Tu te reconnais bon, puis meilleur; tu sens fondre,
Comme la neige au feu, ton orgueil, tes fureurs,
Le mal, les préjugés, les rois, les empereurs !
Car la science en l’homme arrive la première.
Puis vient la liberté. Toute cette lumière,
C’est à toi comprends donc, et c’est toi qui l’éteins !
Les buts rêvés par toi sont par le livre atteints.
Le livre en ta pensée entre, il défait en elle
Les liens que l’erreur à la vérité mêle,
Car toute conscience est un noeud gordien.
Il est ton médecin, ton guide, ton gardien.
Ta haine, il la guérit ; ta démence, il te l’ôte.
Voilà ce que tu perds, hélas, et par ta faute !
Le livre est ta richesse à toi ! c’est le savoir,
Le droit, la vérité, la vertu, le devoir,
Le progrès, la raison dissipant tout délire.
Et tu détruis cela, toi !

– Je ne sais pas lire.

Victor Hugo

Bienvenue sur le site de l’Association L’île Lettrée

L’Association L’Île Lettrée est fondée en 1999 par Samia Larouci-Berramdane, alors propriétaire de la librairie du même nom. Cette association soutient alors  les actions culturelles menées par la libraire au sein de son commerce.

Suite à la fermeture de la librairie, la responsable souhaite continuer son activité autour du livre et de la lecture, travaillant à la promotion d’événements littéraires pour encourager des populations n’ayant point l’habitude de lire à se plonger dans la lecture.

C’est ainsi que l’Association L’île Lettrée revoit le jour, portée par ce nouveau souffle et plus motivée que jamais pour participer à la promotion de la littérature !

 

A très vite.

Un grand merci à tous!

Bonjour à tous,

Nous vous remercions d’être venus si nombreux au débat avec Michel Kokoreff ce samedi 23 février, ce fut une rencontre enrichissante pour lui, pour nous et nous l’espérons pour vous!

Vous pourrez très bientôt retrouver sur ce site toutes les prochaines dates des débats que nous organisons!

Si vous le souhaitez vous pouvez nous communiquer vos suggestions et vos commentaires.

Nous tenons à remercier particulièrement le Paris des Faubourgs pour leur accueil.

Bonne journée à vous tous et à très bientôt!

L’équipe de l’association L’Île Lettrée
09 64 25 21 13

Débat avec Michel Kokoref le 23 février de 18h à 19h30 au Paris des Faubourgs

Les associations l’Île Lettrée et  Le Paris des Faubourgs vous proposent une rencontre/débat autour du livre:

REFAIRE LA CITÈ
L’avenir des banlieues

publié à la République des Idées-Éditions du Seuil
paru le 11 janvier 2013

Cette rencontre aura lieu le samedi 23 février de 18h à 19h30 dans les locaux de l’association Le Paris des faubourgs, 107 bis rue du Faubourg Saint-Denis (entrée par le 9 rue de La Ferme Saint-Lazare)

À la fin du  débat, nous vous invitons autour d’un verre à rencontrer Michel Kokoreff.

Avis aux parents: l’association vous offre pendant le débat la possibilité de confier vos enfants (à partir de 3 ans) à un espace d’accueil où des contes, des jeux leurs seront offerts.

Association L’Île Lettrée: 09 64 25 21 13

Association Le Paris des Faubourgs : 01 45 23 34 85
Plan d’accès Le Pari’s des Faubourgs et indications

Les livres des auteurs seront disponibles lors de la rencontre.

La vente sera assurée par la librairie L’Ouvre-Boîte.

Les rencontres approchent !

Le Salon des auteurs du Xème arrondissement, c’est demain.
Bon, d’accord, après demain.

Vous trouverez dans ces pages toutes les informations nécessaires concernant cet évènement, et plus particulièrement dans la catégorie
« Mon voisin est écrivain ».
Où ? L’onglet Pratique vous indiquera le chemin, l’onglet Le Lieu, vous en dira plus. Quand ? Comment ? Trouvez dans l’onglet Animation le planning de la journée. Qui ? Les auteurs vous sont présentés dans l’onglet du même nom.

Bonne lecture,
Rendez-vous samedi de 10h à 20h pour un beau moment de littérature et de partage.

Catherine Zambon

Livres présentés :
– Mon frère ma princesse
– L’inavouable
– La femme de l’ourse


Tout d’abord comédienne après des études au Conservatoire de Lille : elle écrit pour le théâtre depuis 1990. Textes tout public et textes jeunesse. Elle est aussi metteure en scène.
Enfance au coeur d’une HLM., née en 1957, d’un père, immigré italien et un conteur formidable. À son décès elle écrit
Le Jardin d’agrément, en hommage à celui qui avait su éveiller son imagination
Depuis 1984, elle mène essentiellement une activité d’écriture dirigeant aussi des ateliers, en différents endroits. Elle a participé à des spectacles en compagnonnage avec différents créateurs : Sylvie Baillon, marionnettiste. Michèle Dhallu, chorégraphe, Anne-Laure Liégeois, metteur en scène.. .
Elle a reçu une bourse Beaumarchais en 1992 pour l’écriture d’
Eismitte. Une bourse du CNL en 1997 lui a ouvert une résidence d’écriture à La Chartreuse au cours de laquelle elle a écrit La Mauvaise.

 

Bibliographie partielle :
– Dans la maison de l’Ogre Monsieur (L’école de loisir – 2009)
– Mon frère, ma princesse, (L’école de loisir – 2012)
Retenu pour le prix Coligramme
Villa Olga (Lansman, 2011)
– Les Saônes (Lansman 2005)
– Kaïna Marseille (Actes sud Junior – 2007)
– La chienne de l’ourse (Actes sud Junior – 2012)
– Les Z’Habitants (La fontaine – 2009)
– Les Inavouables (La fontaine – 2006)

Marc Volfinger

Juriste, la quarantaine, marié, 4 enfants dans la maison, Marc Volfinger se lance dans une expérience inédite. Il écrit, couche sur le papier son enfance passée dans les cité puis nous les raconte, à haute voix sur l’excellent Les légendes de chez ouam, un objet littéraire et musical.

Il souhaite éclairer les commentaires nauséabonds dispensés sur la banlieue et ses populations, par la nostalgie qu’il garde de ses souvenirs d’une enfance passée à Massy et à Fresnes, en banlieue parisienne.

Ces textes font partie d’un projet de livret en cours d’élaboration, composé de textes de Moussa DAZI, de photographies, de dessins et d’une compilation de titres issus de l’univers musical des années 70 – 80 de la banlieue populaire.

Recueil de textes, par l’Association Des marches à Clichy la Garenne, aux Editions du Cailloutis

Fabrice Virgili

Livres présentés :
– La Garçonne et l’Assassin. Histoire de Louise et de Paul, déserteur travesti, dans le Paris des années folles
– Naître ennemi. Les enfants nés de couples franco-allemands pendant la Seconde Guerre mondiale

– La France « virile » Des femmes tondues à la Libération

Agrégé d’histoire, docteur en histoire, membre du laboratoire IRICE (Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe) Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne.
Spécialiste des relations entre hommes et femmes au cours des deux guerres mondiales, il est l’auteur d’une thèse (1999) sur les tontes de femmes accusées de collaboration en France. Depuis, ses recherches ont porté sur les enfants nés de couple franco-allemands pendant la Second Guerre mondiale et les violences sexuelles en temps de guerre.
Il est membre du comité de rédaction de la revue Clio. Histoire, femmes et sociétés et de l’Association pour le développement de l’histoire des femmes et du genre. Il a été commissaire de l’exposition « Amours, guerres et sexualité 1914-1945 » organisée à l’hôtel des Invalides (Paris). Il a été conseiller historique du film documentaire
Enfants de boches réalisé par Olivier Truc et Christophe Weber, Sunset Presse, France 3, 2003.

Bibliographie
– Raphaëlle Branche et Fabrice Virgili (dir.)
Viols en temps de guerre, Paris, Payot, 2011
La Garçonne et l’Assassin. Histoire de Louise et de Paul, déserteur travesti, dans le Paris des années folles,avec Danièle Voldman, Paris, Payot, 2011
– La France « virile ». Des femmes tondues à la Libération
, Paris, Payot, 2000 ; rééd. Payot, coll. « Petite Bibliothèque Payot », 2004
Sexes, genre et guerres (France 1914-1945) avec Luc Capdevila, François Rouquet, Danièle Voldman, Paris, Payot, coll. « Petite Bibliothèque Payot », 2010
Amours, guerres et sexualité, 1914-1945 (avec François Rouquet et Danièle Voldman), Paris, Gallimard, 2007.
Naître ennemi. Les enfants nés de couples franco-allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, Paris, Payot, 2009

Claire Ubac

Livres présentés :
Le chemin de Sarasvati
– Ne sois pas timide
– Jacques Cartier

Après son DEA de littérature comparée à la Sorbonne, Claire Ubac travaille dans l’édition et dans la presse. Puis elle choisit d’écrire en électron libre en prétendant en tirer subsistance. Elle aime partager son temps entre l’écriture – projets personnels ou réponse à des textes de commande-, et la rencontre avec ses lecteurs… et de non lecteurs à qui elle propose des chemins vers le plaisir des textes. Depuis 1997, elle anime des ateliers d’écriture, en classe ou dans le cadre d’associations, aussi bien pour enfants que pour adultes.
 

Bibliographie :
– Le chemin de Sarasvati, (L’Ecole des Loisirs, 2010)
– Ne sois pas timide, (L’Ecole des Loisirs – 2007)
– Jacques Cartier, (L’Ecole des Loisirs, 2006)
– Mon beau tomatchou, (L’Ecole des Loisirs, 2006)
– L’histoire impossible, (
L’Ecole des Loisirs, 2005)
– L’histoire impossible à sécher, (
L’Ecole des Loisirs, 2004)
– L’histoire impossible à peindre, (
L’Ecole des Loisirs, 2004)
– Quand je ne savais pas écrire
, (L’Ecole des Loisirs – 2003)

– Le fruit du Dragon, (L’Ecole des Loisirs – 2003)

 etc.